La cave de RasteauLa cave de RasteauLa cave de Rasteau
La cave de Rasteau

La cave de Rasteau

La cave de Rasteau

La responsabilité sociale

La responsabilité sociale

Par définition, la coopérative est basée sur les grands principes de l’économie sociale.

  • La mission première de la Cave de Rasteau est d’apporter aux viticulteurs un soutien matériel, administratif, technique et financier ; le regroupement permettant de préserver de petites exploitations et de conserver voire relancer une activité viticole menacée. Mais son rôle s'étend bien au-delà.
  • Elle favorise aussi la formation et l'installation des jeunes vignerons coopérateurs.
  • La Cave de Rasteau maîtrise sa production d'amont en aval : les viticulteurs élèvent leurs vignes toute l'année, le technicien viticole optimise le travail des terroirs, l'œnologue et le caviste élaborent les cuvées, les équipes techniques se chargent de l’embouteillage, du stockage et des expéditions. Enfin les équipes commerciales (vente directe caveau, traditionnel, grande distribution et export) vendent les vins... Un véritable travail d'équipe.
  • Elle favorise le tissu économique national voire local, notamment en donnant la préférence à des fabricants français de certaines matières sèches (cartons et bouteilles notamment) au détriment d’un prix souvent plus compétitif à l’étranger et en choisissant des partenaires exclusivement locaux pour ses animations (prestataires, artisans, artistes, etc.).
  • En tant qu’unique Cave Coopérative de l’Appellation, la Cave de Rasteau n’est pas délocalisable. Elle opère sur un terrain déterminé, dans des zones rurales qu’elle contribue à animer et à valoriser. C’est ainsi qu’elle participe au maintien de l’activité viticole et d’une vie rurale active.
     

Au final, c’est aussi tout un tissu économique local que la Cave de Rasteau fait vivre en rassemblant des dizaines de compétences dans un environnement rural souvent laissé aux seules ressources agricoles et touristiques. Et en garantissant ainsi à ses employés :

  • des conditions de travail plus structurées, sécuritaires et conviviales,
  • plus d’équité (critères d’embauche, rémunération, insertion),
  • des horaires aménagés notamment avec la mise en place des semaines de 35 heures,
  • un plan annuel de formation ainsi que des indications RH et un entretien annuel, qui répondent à une véritable politique concertée de gestion du personnel,
  • une sensibilisation aux règles d'hygiène, de santé et de sécurité,
  • des actions transversales (Syndicat, office de tourisme, mairie…) qui incitent salariés et adhérents à s’investir dans la vie festive, culturelle, sportive, politique même du village.